Après 12 mois de chantier, le nouveau quartier se dessine

L’indispensable temps des fondations…

Si depuis le 26 mars 2018 aucun bâtiment n’est sorti de terre, l’éco-quartier avance pourtant sur un bon rythme.

Ce sont des chantiers laborieux, peu visibles mais pourtant indispensables. Les travaux de terrassement, l’installation des réseaux d’eaux pluviales et d’eaux usées, la mise en place de la voirie et des équipements électriques sont évidemment des prérequis indispensables
à tout projet immobilier d’envergure.

Il aura fallu un peu plus d’une année pour que le chantier de l’éco-quartier des 3 Fontaines change de visage. Après le passage de la société Colas qui a procédé à l’application du « grave bitume », l’avant-dernière couche d’enrobé, la voirie est désormais installée et donne à voir ce que sera l’étendue de la première tranche de l’éco-quartier ondrais. Conformément au planning deux transformateurs électriques ont également été implantés. De l’énergie, des voies d’accès… le chantier est désormais prêt à réceptionner de nouveaux acteurs, ceux qui vont maintenant donner à ce projet l’allure d’un éco-quartier d’habitation.

Petit chêne deviendra grand

Proposer aux futurs habitants de l’éco-quartier un cadre de vie en harmonie avec la nature reste une priorité pour la municipalité.

Cet automne, la végétation s’est invitée sur le chantier de l’éco-quartier des 3 Fontaines. Sélectionnés dans la pépinière Lafitte, une centaine de chênes ont été plantés sur la première tranche, à l’intérieur de l’éco-quartier et en façade de la D26. Il s’agit de les installer dès à présent pour qu’ils s’adaptent au plus tôt à leur nouvel environnement et soient parfaitement enracinés à la livraison de cette tranche. Bien évidemment, ils ont été protégés et balisés afin de ne pas subir de dégâts pendant le chantier.

2019-04-04T10:07:55+00:004 avril 2019|Travaux|